Transports scolaires

En matière de transports scolaires, le pilote c’est le Conseil Régional

Au 1er septembre 2017, la Région Bretagne devient responsable de l'organisation des transports scolaires et interurbains. Pour l'année scolaire 2017-2018, vos interlocuteurs restent inchangés pour toutes vos démarches : inscriptions, informations pratiques pour les horaires, conditions de circulation...

Pour en savoir plus, connectez-vous sur http://transports.bretagne.bzh

 

La Communauté de Communes Arc Sud Bretagne est l’organisateur, sur le terrain. En partenariat avec les familles, les écoles et les collèges, les élus des communes et les transporteurs, elle coordonne les informations qui permettent de faire circuler les cars sur 64 circuits.

 

Plus de 1300 élèves utilisent chaque jour les transports scolaires sur le territoire.

Cela demande un peu d’anticipation. En mars, les familles reçoivent par le biais des écoles les dossiers d’inscription. Les propositions de circuits sont élaborées par la Communauté de Communes d’après les renseignements fournis par les familles dès le mois d’avril. Avant l’été, ces circuits sont soumis à l’avis des élus, des transporteurs et du Conseil départemental. Une fois validés, l’équipe peut préparer la rentrée : éditer les cartes pour les nouveaux inscrits et les coupons pour tous, anciens et nouveaux élèves. Ces cartes ou coupons sont adressés par courrier ou remis lors des permanences.

Notre objectif est de desservir dans les meilleures conditions le maximum d’élèves avec les moyens attribués par le Conseil départemental. Chaque demande est étudiée. Si nécessaire, une réponse écrite est adressée aux parents. Si aucun problème n’est identifié, c’est lors des permanences que vous connaissez l’arrêt attribué à l’enfant et l’heure de passage du car. Quelques règles sont à prendre en compte : Le Conseil départemental considère que les collégiens et lycéens doivent résider à plus de 3 km de l’établissement scolaire. La distance séparant le lieu de prise en charge de l’arrêt de l’établissement ne doit pas être supérieure à 40 km.